Vive la Corse et .....vive l'Etat !!!
Le jour ou tout va mal, on dit "le jour se lève et les conneries commencent !!"

En Corse, on peut dire "la nuit tombe, et l'état se réveille en déclenchant un tapage nocturne lumineux !!!".

Une fois de plus, nos brillants politiciens et fonctionnaires zélés de l'état républicain (comme ils disent), auraient été bien inspirés de prendre quelques jours de congés, ils auraient ainsi profiter d'un repos souverain sur l'île de beauté, avec déjeuner ou dîner chez 'Francis', sous une paillote vouée certes à la destruction, mais continuant son activité jusqu'à la fin de la saison.

Au lieu de quoi, c'est sûrement à la "santé" qu'ils vont pouvoir trinquer, mais à la santé de qui ??

Une fois de plus, un gouvernement est pris dans la tourmente d'une pièce tragi-comique, qui risque bien de ne faire rire personne. Au contraire, les esprits loin de s'apaiser dans le giron de l'ordre républicain, risquent bien de réveiller de vieux démons en sommeils et la preuve sera faite une fois de plus de l'impossibilité de régler un problème vieux de plus de 20 ans.

Honte à nos dirigeants, honte à ces hauts fonctionnaires au service de l'état et des citoyens, honte aux membres du GPS qui n'ont pas voulu ou osé refuser l'exécution d'un ordre et d'une mission hors la loi, enfin, honte aux élus, aux organismes sociaux de tous ordres, honte aux tricheurs institutionnels et privés.

C'est pour cela que les Corses ont le droit légitime de douter de la France et de ses institutions rongées de l'intérieur, sur le territoire même de l'île, mais aussi à Paris, dans les couloirs lambrissés des ministères et des cabinets ministériels envahis par des hauts voire même des "petits" fonctionnaires incompétents notoires, copains des amis des copains eux mêmes copains de tel ou tel politicien ou élu.

Encore une fois, les bonnes paroles ont été dépassées par de mauvais actes et de mauvais comportements, et une fois de plus, nous ne sauront pas toute la vérité, mais nous auront à régler une fois de plus la facture, mais là, pas de cachotterie sur le montant de la facture qui sera lui bien évalué et bien présenté.

Encore une fois, braves gens, préparez vos porte-monnaies.

Le 05 Mai 1999


Haut de page     sommaire    plan du site