Lycéens et idées courtes   .......

Ecoutant tout récemment l'interview d'un lycéen sur la grogne scolaire, je suis resté pantois sur le "simplisme" des solutions proposées.

En effet, après l'exposé des revendications, la résolution des problèmes était pour lui évidente : "Plus de moyens."

Le même lycéen aurait pu tout aussi bien trouver la solution pour résorber le chômage : fournir un emploi aux chômeurs.

Cet art du raccourci est tout à fait compréhensible, compte tenu de l'absence totale d'une formation scolaire économique de base. L'ignorance est un facteur aggravant des conflits et cela est aussi vrai en matière économique que dans d'autres domaines.

Nos chères têtes blondes doivent apprendre que l'Etat ne produit pas de richesses et qu'il n'est qu'un organisme collecteur, puis redistributeur de la richesse créée par la nation.

Elles (nos chères têtes blondes) doivent savoir que les ressources de l'Etat sont celles de l'impôt et devraient plutôt songer à interroger leurs parents ou l'employeur de leurs parents afin de savoir s'ils sont prêts à payer d'avantages d'impôts pour améliorer le confort de vie des étudiants.

Bien sûr, la raison économique ne peut toujours tout justifier, mais elle est incontournable et il appartient aussi aux élus d'adopter une pédagogie appropriée à cet égard.

Cela n'exonère évidemment pas l'Etat de sa grande responsabilité dans la bonne gestion des deniers publics trop souvent stupidement gaspillés.

Il suffit de voir les rapports de la Cour des Comptes pour s'apercevoir que c'est là le "Talon d'Achille" de notre vieille démocratie.

Qui , un jour, aura le courage de prendre ce problème à bras le corps ??

Le 12 Octobre 1999


sommaire               plan du site