Entre les paroles et ...........les actes ? An745.gif (11092 octets)

A l'instar des Etats-Unis, la France connaît en ce moment un phénomène de rejet du .....TABAC.........

Bien évidemment, indépendamment des Associations bénévoles ou des institutions médicales qui luttent tous les jours contre ce véritable fléau, notre gouvernement ne voulant pas être en reste, s'empresse de faire des déclarations chocs, notamment le vote d'une loi interdisant la vente de tabac aux mineurs de moins de 16 ans.

Les Associations et le corps médical n'ont guère de moyens de s'exprimer sur ce sujet, faute de moyens, par contre, les médias se font l'écho du ministère de la santé et de la solidarité pour relayer ce soit-disant dépôt de loi.

Ils savent vraiment se moquer de nous, car si une telle loi était votée par une majorité largement représentée à gauche à l'Assemblée Nationale, il en va tout autrement sur le terrain.

Une Association bien connue pour sa lutte contre le tabagisme rencontre des difficultés pour simplement trouver une salle disponible dans une grande ville comme ORLEANS, ville dirigée par un Maire de ....gauche !

Double langage, démagogie, décalage entre l'idéologie et le réel ? Ce sont tous ces ingrédients cumulés qui font que rien de concret ne se fait.

Un simple encart de presse indiquant une date de plan de lutte anti-tabagique trouve sa place dans les "gratuits", merci à eux, mais le grand quotidien régional refuse l'insertion de cet encart au motif de ?  nul ne le sait.

Une fois de plus, je me suis trompé, je croyais que la lutte anti-tabac était un combat national, de salubrité publique, coûteux pour la collectivité nationale, mais entre les paroles et les actes, le comportement redevient automatiquement démagogique, et tant pis pour tous ces bénévoles qui se battent pieds à pieds pour aider quelques individus à se délivrer de cette drogue qui tue peut-être moins que l'alcool,  mais rapporte des sommes considérables dans les caisses de l'état.

Je ne parlerai même pas des ados qui achèteront leurs cigarettes par des moyens douteux, car comme chacun le sait, si cette loi est votée, comme les autres elle sera votée dans la précipitation ou dans l'indifférence générale, elle sera donc inefficace et ne résoudra aucun problème de santé ou de prévention tabagique.

Que les collectivités locales aient un petit geste de générosité peu cher (le prêt ou la location à prix réduit d'une salle), elles se grandiront, et participeront à l'effort de tous ceux qui luttent contre le tabagisme. De plus, les finances de ces collectivités ne s'en ressentiront même pas, car cela ne peut représenter qu'une goutte d'eau dans l'océan de leurs dépenses.

J'ai cesser de fumer grâce à une Association, gratuitement, en 5 jours, a partir d'une méthode saine et naturelle, et accompagné par des bénévoles, merci à eux, car il n'attendent rien d'autre.

Messieurs les politiciens et les élus locaux, départementaux ou régionaux réveillez-vous. Vous consacrez de l'énergie et de l'argent pour le traitement des drogués, bravo ! mais un tout petit effort supplémentaire de votre part peut suffire à développer la lutte contre le tabagisme, lequel entraîne avec lui un cortège de souffrances et d'horreurs.

Le 26 Octobre 1999


sommaire               plan du site