Et pour 2000 ?

Une année s'est achevée avec son cortège de joies et de tristesses, d'amour et de haine, de fierté et de honte, de grandeurs et de bassesses, d'espoirs et de désespoirs, autant de sentiments humains et contradictoires à la fois, entraînant le meilleur mais aussi le pire.

Comme l'être humain n'est, semble t-il, pas suffisamment compliqué et destructeur, la nature qui a encore son mot à dire, a participé allègrement au cocktail de fin d'année 1999.

Combien de personnes ont vraiment participé aux liesses du passage à l'an 2000 sans penser un instant aux sinistrés de toutes catégories ?

Trop sûrement, mais pour autant faut-il oublier ceux pour qui l'entraide et la solidarité sont des valeurs qui représentent encore quelque chose ?

Non, car heureusement beaucoup de nos congénères ont généreusement fait don d'eux-mêmes pour aider ou soulager les meurtris de ces jours de désolation.

Qu'ils soient remerciés pour leur courage et leur abnégation, car beaucoup ont refusé de festoyer pour être disponibles, que ce soit pour nous tous un bel exemple de ce que peut réaliser un homme ou une femme dans des circonstances souvent dramatiques pour aider leur prochain.

Pour autant, la fête a cependant eu lieu, et personne n'est condamnable pour y avoir participé, car il est évident que cette situation somme toute normale, aurait du être la situation de tous, et à n'importe quel coin de notre belle mais dangereuse terre.

Je profite de cette page pour vous souhaiter une bonne et heureuse année, que cette année 2000 soit pour vous le point de départ de la réalisation de vos souhaits les plus chers, et que la paix et le bonheur soit au rendez-vous de ce nouveau millénaire.

Webment vôtre.

Le 1er Janvier 2000


sommaire               plan du site